Rechercher dans ce blog

vendredi 10 avril 2020

Un moment près de l'eau

"Se fondre dans un paysage,
disparaître,
se taire,
observer.
Revenir un peu plus sage,
changer l'intérieur
pour changer l'extérieur
et vivre cette Aventure Humaine
pour nous emporter plus loin."

Jordan Ray.



Dendrocygne bicolore au bord de la mare
Un rayon de soleil entre deux giboulées. Quelques fleurs impatientes de printemps bravent le froid, leurs corolles rebelles en offrande à la lumière dorée et encore humide...
Je suis près de l'eau, elle bruisse, elle murmure, elle raconte les poissons qui commencent à frayer et les canards qui dansent.

Les cygnes noirs ont fait leur nid et couvent à tour de rôle leurs œufs.

Les dendrocygnes veufs et un dendrocygne d'Eyton barbotent






Le vent crée des vaguelettes dans lesquelles des faisceaux de lumière dessinent des étoiles.
Cela donne un sentiment d'être absorbé par cette nature, harmonieuse, bienveillante et sereine.
J'entends les chevaux qui caracolent dans le pré, le chant d'un étourneau.

 
Un mâle canard carolin

Le chant d'un merle répond à celui d'une mésange.
Sakura, une de nos oies céréopses, vient près de moi au bord de l'eau et se lisse les plumes.


Machu et Picchu les alpagas, sont ravis de se tremper les pattes dans l'eau
Les hirondelles gazouillent joyeusement. L'air est chargé de parfums sucrés. La brise berce les fleurs qui se balancent avec nonchalance.

La brise berce les fleurs de sakura


 Les canards restés sur la berge broutent quelques plantes. J'entends des tourterelles et le vol lourd d'un bourdon.

 
Hanako, une oie céréopse, me rejoint en nageant.
Le temps semble s'être arrêté, tout est nimbé de douceur.

C'est une bulle d'harmonie, Bounty, une de nos minettes, vient caresser mes jambes. 

 
Les hirondelles en pleine discussion

12 commentaires:

  1. Moi aussi j'aime bien la Dombes. Avec mon mari nous nous disions justement que les hirondelles ne devraient pas tarder chez nous à 750 m

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elles ne devraient pas tarder vers chez vous. Ici elles sont en train de restaurer et réaménager leur nid. Il y en a de plus en plus chaque année. J'aime beaucoup ces oiseaux. Excellente fin de semaine.

      Supprimer
  2. Une belle ode pour saluer le printemps, pour une fois la nature vit et respire, elle profite de notre repos forcé pour laisser libre cour à sa fantaisie
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie. La nature nous ressource tant. Et j'aime entendre le clapotis de l'eau avec les chants des oiseaux. Je vous souhaite un excellent weekend.

      Supprimer
  3. Je découvre ton blog et je suis admiratif.
    Je soutiens (très modestement ) un centre qui récupère des chevaux destinés à l'abattage parce que devenus "non rentables" ou "gênants".( voir http://www.100chevaux.org/ )
    Des personnes comme toi sont malheureusement bien trop peu nombreuses.
    Merci de ton passage chez moi.
    Bernard ( Coyote )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton commentaire qui me touche beaucoup. Notre petite association refuge s'occupe d'animaux dont beaucoup ont subi de graves maltraitances, ou qui sont handicapés ou âgés. Nous avons 3 chevaux qui ont eu des fractures et qui vivent heureux avec nous... Nous faisons de notre mieux pour que nos rescapés puissent vivre en harmonie et s'épanouir. Voici le site de notre refuge: https://sites.google.com/site/lapetiteboheme01/home . Je connais le refuge 100 chevaux sur l'herbe et j'ai beaucoup d'admiration pour leur travail. Amitiés. Séverine

      Supprimer
  4. Mais c'est un jardin des délices que tu nous contes là... La nature est une source intarissable d'observations et de sublimes découvertes. Dans mon jardin, cette année un couple de pigeons ramiers a élu domicile, ils m'émerveillent. Belle fin de journée à toi, merci pour ce printemps. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup Brigitte. Il y a tellement de choses à découvrir dans un jardin, chaque plante est une aventure, chaque animal est un univers... Amitié, Séverine.

      Supprimer
  5. Un éveil au printemps très mis en page, la nature se moque du confinement et nous offre à son habitude les splendeurs de sa faune et de sa flore … Merci de nous mettre du baume au cœur avec ce beau texte et photos. Par chez nous hélas nous voyons de moins en moins d'hirondelles.
    Bon week end avec les amicales pensées de ma campagne ch'ti !
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie, ces derniers jours les températures sont quasi estivales. Le jardin se donne des airs de fête. Les oiseaux nous offrent de beaux concerts et j'ai vu la première libellule de la saison. Les hirondelles reviennent de plus en plus nombreuses chaque année, mais dans beaucoup d'endroits près de chez nous, il n'y en a plus. Les pesticides, la destruction des zones où elles aiment nicher, condamnent leur population à une dramatique diminution. Je vous souhaite une bonne soirée et un excellent dimanche. Amitié, Séverine.

      Supprimer
  6. beaux clichés d'oiseaux !
    j'aime les hirondelles ....
    merci de ton passage sur mon blog, bon week end , Flo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Flo, les oiseaux m'ont toujours fascinée... Je te souhaite un excellent weekend, Séverine

      Supprimer

Entre animaux et fleurs

" J’ai interrogé la terre, la mer et ses profondeurs, les animaux et les choses rampantes. J’ai interrogé les vents qui soufflent, le...